Menu icoMenu232White icoCross32White

header.imagePlaceholder

header.clickToEdit

header.imagePlaceholderheader.backgroundPlaceholder

header.clickToEdit

Après des études complètes au Conservatoire National de Région de Grenoble dont il obtient un Prix Régional à
l’unanimité en 1983, Laurent Vivet se perfectionne à Paris avec le concertiste argentin Roberto AUSSEL.
Il se produit en solo et en duo de guitares, en France et à l’étranger (tournée en Équateur en 1989). Il est diplômé
du Concours International de Guitare René BARTOLI en 1982, et lauréat du “1er Concours International de
Guitare en Duo” organisé par la ville de Montélimar en 1986.
Parallèlement à ses activités artistiques, il se consacre très tôt à l’enseignement.
Passionné par la pédagogie (U.E.R. de psychologie et des sciences de l’éducation à l’Université des Sciences
Sociales de Grenoble ; Institut de Pédagogie Musicale de la Villette à Paris), il obtient le Certificat d’Aptitude
décerné par le Ministère de la Culture en 1985 à l’âge de 22 ans (plus jeune nommé) et devient titulaire au CRR
de Toulouse la même année. Il occupe la plus ancienne classe de guitare créée en France (par Marc Franceries en
1967).
Il est membre du jury du Certificat d’Aptitude en 1991.
Diverses personnalités musicales enrichissent son parcours, dont notamment Oscar CACERES, Sergio et Odair
ASSAD, Léo BROUWER, Alvaro PIERRI, Eduardo ISAAC, et Alberto PONCE.
Il est engagé régulièrement comme soliste par l’Orchestre National du Capitole de Toulouse avec lequel il a
notamment enregistré en 1992 la musique de Maurice JAUBERT sous la direction de Michel PLASSON pour le
label EMI / Pathé Marconi (Diapason d’Or en 1993). Il participe à des productions comme : Ebony Concerto d’Igor
STRAVINSKY (direction : Stéphane CARDON) ; Cinq pièces pour orchestre, opus 10 d’Anton WEBERN
(direction : Théodor GUSCHLBAUER) ; 7ème symphonie de Gustav MAHLER (direction : Joseph SWENSEN) ;
Tonadillas de Enrique GRANADOS à la salle Pleyel (direction : Josep PONS)…
C’est avec ce même orchestre qu’il fait partie de certaines productions d’opéra telles que Wozzeck d’Alban
BERG (direction: James JOHNSON) ; Le Barbier de Séville de Gioacchino ROSSINI (direction: Marco
ARMILIATO en 1998 ; direction : Gianluigi GELMETTI en 2011) ; Louise de Gustave CHARPENTIER (théâtre
du Châtelet) ou encore Béatrice et Bénédict de Hector BERLIOZ (théâtre Mogador) (direction: Michel PLASSON)
qui lui offrent la possibilité d’accompagner certains des plus grands chanteurs: Patricia PETIBON, Juan Diego
FLOREZ, José VAN DAM, Gabriel BAQUIER, Jean-Philippe LAFONT, Marcus HADDOCK, Gregory
KUNDE,...
Il forme depuis 2008 un duo avec Malcolm STEWART, premier violon solo de l’Orchestre National du Capitole
de Toulouse.
Très intéressé par la musique de son temps, il participe à des créations tant en solo, qu’avec dispositif
électroacoustique, formation de musique de chambre ou orchestre. Il réalise notamment la création française de
Rosaces de Patrick BURGAN. Des compositeurs lui dédient des oeuvres: Pour L de Claire VAZART, Évocation
de Takashi OGAWA, Six cordes m’étaient contées, Andalouse, Quand les Souris dansent, Lamento, Minérale de
Didier GORET, dont il enregistre la musique pour guitare en 2009. Il est le guitariste titulaire de l’ensemble
PYTHAGORE qui se consacre principalement à la musique d’aujourd’hui.
Admirateur de la musique d’Astor Piazzolla découverte grâce à Roberto Aussel au début des années 80, il crée en
1997 son propre quintette de tango contemporain (Hora Cero) qui se consacre à la musique de création française
dans une couleur proche du tango. Cet ensemble a été subventionné par la DRAC Midi-Pyrénées, le département
de la Haute-Garonne, et la ville de Toulouse.
Certains de ses concerts ont été radiodiffusés ou télévisés (France Musique, France 3, TLT).
Il est choisi en 2011 par la Direction Régional des Affaires Culturelles Midi-Pyrénées (Minsitère de la Culture)
pour faire partie de la commission interrégionale d’experts d’aide à la création et à l’innovation musicale (Midi-
Pyrénées et Aquitaine).
Il est professeur depuis 1997 au Centre d’Etudes Musicales Supérieures Musique & Danse créé à Toulouse par
Marc BLEUSE en 1993 (Etat et Ville de Toulouse), devenu aujourd’hui l’Institut Supérieur des Arts de Toulouse
(IsdaT), et qui est le seul Pôle Supérieur régional

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus